Asie,  Hokkaido,  Japon

Première semaine de WWOOFING au Japon

Booking.com

Quand j’ai préparé mon dossier pour le visa Japonais, j’avais une vague idée de ce que je voulais faire et voir une fois au Japon. Je voulais partager mon année entre voyager et travailler (et oui, l’argent ne tombe pas du ciel et le PVT permet de travailler et d’ouvrir un compte en banque au Japon). Et le wwoofing tombe un peu entre ces deux catégories. Il me permet d’économiser de l’argent et de voyager en même temps.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano

Qu’est-ce que le wwoofing?

Je vous laisse la définition de Wikipédia ici, mais pour résumer c’est un réseau où hôtes et travailleurs se rencontrent. WWOOF est présent dans beaucoup de pays (la liste est sur Wikipédia) dont le Japon et la France. Les travaux concernés sont principalement basés dans des fermes organiques. Pour voir le site du WWOOF Japon cliquez ici.

En échange de quelques heures de travail dans la journée, l’hôte offre un lit et les repas. Donc pas besoin de dépenser de l’argent! Ou presque. Il faut payer l’inscription, qui est à 50 euros environ pour 1 an, et on a accès à tous les hôtes du pays, répartis par région et on peut les contacter. Si on s’inscrit 2 ans de suite, 3 ans de suite, il y a des réductions intéressantes. Au final, ces 50 euros se rentabilisent vite. Une inscription pour 1 an c’est 1 nuit à l’hôtel ou 2-3 repas dans un restaurant au Japon!

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano l'automne au japon

J’ai prévu presque 3 mois de wwoofing dans des régions où voyager peut être compliqué et surtout assez cher. Jusqu’ici, mon premier hôte a été génial. Il n’y a pas besoin d’avoir un visa de travail pour faire du wwoofing, ce que je trouve assez génial. Avec un passeport européen on peut rester 90 jours dans la majorité des pays. Il est donc possible de faire du wwoofing dans ces pays, pendant 3 mois si on a le temps! La seule dépense majeure que j’ai sont mes déplacements de ville en ville, surtout que les trains coûtent assez chers au Japon.

Wwoofing à Hokkaido, pourquoi?

Hokkaido est une région que les touristes ne vont pas forcément visiter lors d’un premier ou même d’un deuxième voyage au Japon. Mais en ayant vu quelques photos, cette île m’a directement attiré. Elle avait l’air assez calme et différente comparé à l’île principale du Japon, avec ses grandes villes comme Tokyo, Osaka, Kyoto et autres. Puis le climat à Hokkaido est beaucoup moins humide en été et plus frais, ce qui fait tellement de bien après plus d’1 mois à voyager sous une température à plus de 35 degrés!

J’ai 2 hôtes à Hokkaido, en ce moment je suis à Kami-furano, connu pour ses belles fermes de fleurs.

Ensuite, j’ai 2 semaines à Niseko avant de me reposer 5 jours à Sapporo en auberge de jeunesse. Puis je pars pour une des destinations qui me fait rêver: l’île d’Okinawa.

Mes tâches wwoofing

Je ne travaille pas dans une ferme mais dans une maison d’hôtes. Mes tâches consistent à:

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano travailler au japon
  • 7h: Préparation du petit-déjeuner
  • 9h: Laver la vaisselle
  • 10h: Ménage des chambres, salle de bains, salle à manger
  • 11h: Courses, tourisme
  • 13h: Déjeuner
  • 14h-16h: Temps libre
  • 16h: Accueil des clients
  • 16h30-17h: Préparation du dinner
  • 18h30: Diner
  • 20h: Laver la vaisselle, essuyer, ranger.
  • 21h-22h: Parler avec les clients à table, boire un peu, regarder (ou essayer) la télé
visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano

En gros, voici mon planning de la journée. Les moments où je travaille le plus sont tôt le matin et le soir. Entre les deux, c’est souvent courses/visite et un peu de temps libre.

J’hésite à filmer une petite vidéo/vlog sur une journée de travail wwoofing.. vous en pensez quoi?

Vu qu’Hokkaido est une région plus reculée que le reste du Japon, il y a très peu de touristes occidentaux. Du coup, très peu de personnes (voir pas du tout) parlent anglais. Déjà à Tokyo certaines personnes ne parlent pas du tout anglais alors imaginez dans la campagne d’Hokkaido! (Ce n’est pas une critique, juste un constat).

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano

Donc il est “plus facile” pour moi de progresser sur mon japonais. Mais bon, Hokkaido a un accent assez particulier, je me suis rendue compte lorsque 2 personnes de Tokyo sont arrivées dans la semaine. Il était plus facile de les comprendre elles que mon hôte, j’en ai donc déduit que c’était l’accent.

Visite de la région d’Hokkaido

Comme je l’ai dis plus tôt, j’ai beaucoup de chance d’être tombée sur un hôte qui veut montrer sa région. En à peine une semaine, nous sommes allés à 2 onsen (eaux thermales). Hokkaido est réputé pour ses onsens car c’est une région montagneuse et dans le coin où je suis en ce moment, il y a des volcans, d’où les sources d’eaux thermales. La particularité de ces onsens est qu’on a l’obligation d’y être nu. Oui, oui sans maillots. C’est un ordre! Mais rassurez-vous, les bains ne sont pas mixtes.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano aller dans un onsen hokkaido aller dans un onsen japon

Aller dans un onsen

Se rendre dans un onsen durant un voyage au Japon est une étape presque obligatoire. Ou au moins un bain public, qui est légèrement en dessous niveau qualité, mais ça se ressemble, hormis le fait que les onsen ont des bains extérieurs, ce qui rend l’expérience vraiment incroyable.
Il y a toute une étiquette à respecter, et elle est souvent inconnue des touristes qui s’y rendent seuls et peu indiquée, surtout en anglais.

Il faut être nu pour rentrer dans le bain. Pas de place a la timidité. Les Japonais le font depuis tout petit, personne ne vous regardera lorsque vous entrez dans le bain. Une fois dans une pièce qui aura de multiples bains, il y aura aussi des espèces de tabourets de bains en face de miroirs et de douches, avec une petite bassine.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano

Comment respecter l’étiquette des onsen

Avant de rentrer dans les bains, il faut bien se laver. Pas seulement se rincer comme avant d’entrer dans la piscine municipale, mais bien se frotter avec une petite serviette.

Il y aura souvent deux jets: un pour le pommeau de la douche et l’autre pour remplir le saut. Il faut s’asseoir sur le petit tabouret (préalablement rincé avec le jet). Le jet de la douche peut être utilisé lorsqu’il y a peu de monde. Car oui, si c’est plein, vous serez assis à côté d’autres personnes en train de se savonner les fesses! Si vous utilisez le jet de la douche en étant assis, il y a de grosses chances d’arroser la personne d’à côté. C’est là qu’intervient le seau, que l’on rempli et que l’on vide sur soi pour se rincer, évitant ainsi d’énerver la mamie d’à côté (même si souvent on ne vous dira rien par politesse).

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano cascade hokkaido biei

Une fois bien lavé, on peut rentrer dans les bains! On répète le processus de lavage à la sortie. Personnellement, je ne me suis jamais sentie aussi propre qu’après un bain au Japon. C’est vraiment 1 heure pour soi, à se laver et à se détendre.

Activités aux alentours de Biei, Hokkaido

Nous sommes allés à l’étang bleu (青い池) et à une cascade non loin. Je me suis rendue compte qu’il est assez difficile de se rendre d’un endroit à l’autre sans voiture. Les villes sont très espacées et il y a des bus mais ils ne passent pas souvent. Mais à chaque fois que l’on prend la voiture, les paysages sont magnifiques.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano l'étang bleu biei visitler le aoi ike visiter le blue pound

Puis nous avons également vu deux fermes à fleurs, la ferme Tomita, connue pour ses champs de lavande mais malheureusement automne n’est pas la saison donc je n’ai pas pu voir les champs de lavande fleuris. Cependant, automne laisse la place à d’autres fleurs, tout aussi belles.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano visiter les fermes à fleurs hokkaido activités à faire à Hokkaido

Conclusion wwoofing Hokkaido

J’ai de la chance. Mon hôte me montre sa région et je ne dépense pas d’argent, ou très peu. Les seules fois où je dépense c’est pour lui proposer une glace ou de payer pour le onsen (600Y, soit environ 5 euros), car il faut bien le remercier pour ses efforts!

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano ferme tomita quoi faire à hokkaido quoi faire à furano

Le wwoofing est un super moyen de voyager lentement. C’est à dire prendre son temps pour découvrir une région, s’imprégner de la culture et comprendre la mentalité des personnes qui la composent. Je ne passe pas seulement 3-5 jours dans une ville puis dans une autre, je vis dans un village. Je vais faire les courses, je rencontre les commerçants, (j’essaie de) parler aux gens que je rencontre, je fais du vélo de temps en temps. 3 semaines c’est presque la durée de mon voyage l’année dernière au Japon et j’ai visité presque 10 villes en 1 mois! Quel contraste.

visiter hokkaido japon visiter le japon faire du wwoofing au jaon faire du wwoofing à hokkaido visiter biei visiter furano visiter kamifurano flower land kamifurano

En tout cas, je recommande vivement le wwoofing! Si vous voulez suivre mes aventures (car elles comment seulement), je vous invite à vous inscrire à la newsletter:

Abonnez-vous à ma newsletter 🙂

* indicates required

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :