isep partir aux etats-unis programme d'échange étudier à l'étranger
Amériques,  Conseils & recommendations,  Etudier aux Etats-Unis,  USA

Étudier aux Etats-Unis : les étapes

Booking.com

On se pose souvent la question : “comment je pourrais aller aux Etats-Unis sans payer 40.000$ l’année?” C’est une très bonne question, à laquelle je vais pouvoir apporter des réponses. Cet article tombe bien, car aujourd’hui même, je pars pour Atlanta, où je vais passer une année d’études à Agnes Scott College. Si vous voulez savoir le prix, les étapes et autres détails, je vous invite à continuer votre lecture.

Ici nous allons principalement parler d’ISEP exchange, et non I-to-I.


Prix des études

Vu que c’est un facteur majeur, je vais l’aborder directement. C’est cher de partir étudier à l’étranger. Mais vous pouvez réduire ces coûts.

Personnellement, j’ai décidé de faire un programme d’échange, qui s’appelle ISEP. Pour ceux qui sont intéressés, je vous invite à découvrir leur site officiel en cliquant ici.

Le principe : vous allez payer les frais de scolarité, d’hébergement et de cafétéria dans votre université de base (Nantes pour moi). Le prix d’1 semestre est donc de 2.800 euros, 3 repas/jour, 7j/7. L’autre étudiant paie ses frais dans votre université d’accueil (Agnes Scott College pour moi).

Si vous partez 1 an, cela donc fait 5.600 euros. Toujours mieux que 60.000 !


Autres dépenses

Mais attention ! Je me suis rendue compte qu’il y a plein d’autres petites choses que j’ai du payer…

  • Les frais de visa, en comptant le voyage à Paris : 440 euros
  • Assurance santé : 680 euros
  • Livres sur place : 440 euros (!!)
  • Vaccins : 60 euros
  • Frais de dossiers : 400 euros
  • Billet d’avion : 900 euros

Bon! Je vous laisse faire le compte. Il y a bien sur certaines dépenses que l’on peut diminuer, comme les billets d’avions. Mais je voulais être sûre d’avoir 1) validé mon année scolaire 2) avoir reçu mon visa. Si vous êtes sur de vous, vous pouvez les prendre à l’avance et descendre même jusqu’à 700 voir 600  euros.

De même pour les vaccins, si vous avez une mutuelle.

Il est également possible d’avoir des aides pour les boursiers, qui seront évidemment plus conséquentes que si vous partiez en Erasmus Europe. Je suis non boursière, et grâce à l’aide Envoléo, j’ai une aide de 1.000 euros pour toute l’année.


Les étapes administratives


Contacter votre responsable

Dans chaque université partenaire, il y a un ou une responsable du programme ISEP ou au moins un(e) responsable pour les programmes d’échange. Il vous suffit donc de la contacter pour avoir des renseignements, mais vous pouvez trouver sur internet normalement.


Constitution du dossier

Il va falloir constituer son dossier tout d’abord. Je vous conseille de vous y prendre à l’avance, histoire d’éviter trop de stress. Vous pouvez vous y prendre à la fin de votre L1 ou au début de votre L2 si vous souhaitez partir pour votre L3 (pas possible de partir avant).

Il va vous falloir :

  • Une lettre de motivation en anglais
  • Lettre de recommandation d’un professeur (en anglais)
  • Passer le TOEFL (80 minimum)
  • Relevés de notes universitaires
  • Choix d’au moins 5 universités américaines avec cours précisément sélectionnés (je vais y venir)

Après avoir rassemblé toutes les pièces, vous pouvez les rendre au responsable. La date limite était fin novembre pour moi.


Spécificités programme ISEP

Comme vous avez pu le voir, vous devez choisir 5 universités avec les cours qui correspondent aux cours que vous allez suivre dans votre université de base.

Explication :

En réalité, si vous êtes sélectionné par votre fac, ça sera 10. Mais concentrons nous sur 5 d’abord. Vous allez devoir vous rendre sur le site d’ISEP et regarder la liste des universités partenaires. Vous regardez les villes où elles se trouvent et surtout, les choix de placements. Les universités en Californie seront plus difficiles d’accès que celle du Montana, par exemple.

Vous choisissez donc plusieurs universités et vous vous rendez sur leur site afin d’avoir leur “academics“. Il faut également que vous connaissiez les matières que vous devez avoir en L3. Et vous cherchez les équivalents. Si vous avez une UE qui contient 3 matières, vous en garderai qu’une.

Par exemple, en japonais à Nantes j’ai : japonais écrit, oral, traduction et civilisation.

Dans mon dossier, je n’ai choisi que japonais écrit. Pareil pour les autres UE. Donc effectivement, vous allez avoir moins de cours que si vous restiez en France.


Oral d’admission

Début décembre, vous devez recevoir une réponse. Si elle est positive, on vous annonce que vous allez avoir un entretien. Le mien allait avoir lieu 6 jours après avoir reçu ma réponse par mail.

Le jour de l’entretien, j’étais très stressée. Je me trouvais devant 3 femmes, dont la responsable que j’avais pu contacter à maintes reprises. Je pense qu’elle avait compris que j’étais motivée. L’entretien se déroule évidemment en anglais et on me pose ces questions :

“Pourquoi vouloir étudier aux Etats-Unis?”

“Pourquoi Agnes Scott College en premier choix?”

Après, je décide d’insister pour partir durant une année entière et non un semestre. L’objectif de la fac est d’envoyer le plus d’étudiants possible, même si c’est pour une durée plus courte.

J’argumente donc que vu que je suis étudiante en langues, il est plus que recommandé de passer une année aux Etats-Unis. Puis un membre du jury me demande : “Et si vous partez seulement pour 1 semestre?” à quoi je réponds “Better than nothing!“.

Au final, je pars pour 1 an.


Visas et autres procédures spécifiques à l’université

Après avoir eu une réponse positive après l’oral, il faut déposer un dossier sur la plateforme ISEP. C’est à ce moment là qu’on choisi 10 universités, par ordre de préférence.

Puis on attend. Le programme doit trouver une université parmi les 10 choisies.

Une fois que j’ai eu ma réponse, quelques semaines s’étaient écoulées. Comme les examens approchaient, j’ai du donc jongler entre ces deux projets.

J’ai reçu mes papiers pour le visa en mai, et je me suis rendue à l’ambassade à Paris début juillet. Il fallait aussi que je remplisse des formulaires santés, spécifiques à la fac. Recevoir 6 vaccins.

L’entretien pour le visa à l’ambassade est très rapide (même pas 5 minutes!) Ils m’ont posé seulement 2 questions (Que étudiez-vous? Où allez-vous?) On passe plus de temps à attendre dehors et dedans que d’entretiens.

Et tout récemment, j’ai reçu un mail de ma colocataire, déjà sur place !


Conclusion

Ce n’était pas facile, mais je m’y suis pris à l’avance. Effectivement, j’étais très motivée et je suis pour l’instant contente. On verra comment mon installation et ma rentrée se passe!


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires. De plus, vous pouvez également vous abonnez à ma newsletter afin de recevoir un petit mail à chaque nouvel article!

Abonnez-vous à ma newsletter 🙂

* indicates required

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :